Un roman percutant

Par 20 janvier 2020 à 15:05

À la mort de son père, l’auteur hérite d’une lettre qu’il n’ose ouvrir par peur de ce qu’il pourrait y lire. Comme pour exorciser le souvenir de cet homme profondément violent - qui pourtant contiendra tant bien que mal cette violence toute sa vie, Thierry Crouzet met des mots sur la guerre d’Algérie qui transforma son père à jamais : il y deviendra « Jim », un tueur, un vrai. Les récits ne changent pas le passé mais ils permettent parfois de l’appréhender de manière différente : ils permettent de comprendre. Et peut-être d’ouvrir la lettre... Le texte habilement rythmé se lâche difficilement avant son dénouement. Percutant.

Evelyne - Bibliothèque de La Tour-de-Peilz, septembre 2019